Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 13:14

Sujet: L'incroyable destin des hommes-poules de la forêt de Buchy...
Contraintes:
-Les hommes poules doivent avoir un destin tragique
-Morpheus et Aragorn doivent faire une apparition
-Poulpe doit avoir la classe dans ce conte forcé !
Auteur : Lemonfan



Journal de Marjorie N. le 12 septembre 2014.

Je me souviens quand j'avais lu cet article sur le blog de Monsieur Poulpe, je croyais à une blague de mauvais gout. Cet auteur, bien que scénariste pour des émissions télévisées ô combien honorifique, avait la réputation de truffer son blog d'histoires à dormir debout où il transformait sa réalité en fictions. Et pourtant, le jour où je vis dans le journal un fait divers recoupant l'histoire des "hommes-poules de buchy" issue du blog de Monsieur Poulpe, je me décidais à mener mon enquête. Une enquête parsemée d'embuches mais qui, j'en suis sure, m'apprendra la vérité... la vérité à propos de...
Quand Monsieur Poulpe avait parlé de cette histoire sur son blog, c'était durant la fameuse "semaine des contes forcés" en 2009, qui donna par la suite la série de livres bien connus, qui avaient très vite plongé Poulpe dans cette triste spirale que nous connaissons tous.
Depuis une année le public n'avait plus aucune nouvelle de ce comédien/scénariste. Il avait décidé de se retirer de la vie publique pour s'isoler je ne sais où. Je jouais de mes contacts avec le monde de la mode pour retrouver des amis, des anciennes connaissances qui avaient peut-être gardé contact avec l'interessé. Après de longues heures à passer des coups de fils, échanger des mails, ou tout simplement tchatter sur Facebook, je réussis à trouver une info à peu près valable grace au webmaster du site de Dany Boon. Allez savoir pourquoi. Bref, visiblement Monsieur Poulpe se serait retiré en Suisse. Pour échapper à l'administration Française. Ni une, ni deux, je prends mon sac et je file mener mon enquête.
Pourquoi tant de motivation pour cette investigation se demande surement le lecteur ? Cette histoire d'hommes-poules n'a pas du se faire connaître de tous... On raconte qu'à côté d'un petit village de Normandie, Buchy, tous les soirs à minuit des hommes ailés pourvus d'un bec et des pattes de poules, se retrouvent dans les bois, pour pondre en secret. Ainsi il tentent de faire survivre leur espèce, dans l'ombre de l'humanité depuis des siècles.
Si un tel mythe existe, c'est toute l'existence de l'homme qui est remise en cause. Tant de légendes qui font référence à des hommes ailés seraient mises en branle, ne serait ce que la représentation des anges.

Si jamais tout un pan de la religion chrétienne était basée sur la race des hommes poules ?

Il fallait que je lève le voile sur cette légende...

Après un long voyage en train en écoutant le dernier album de Camelia-Jordana, j'arrivais enfin en Suisse. La dernière fois que j'étais venue, c'était quand j'étais étudiante. Depuis le pays avait bien changé. Après un rapide coup d'oeil à la carte de la région, je louais une Fuento et partais en direction du village où était sensé résider Poulpe.
Je frémissais à l'idée de le rencontrer, on disait de lui qu'il était aussi beau qu'il était drôle. Que ses doigts si longs étaient à l'image de son sexe puissant, et que ses cheveux étaient aussi doux qu'une poupée. Cet homme avait un sex appeal incroyable à l'époque où il apparaissait encore à la télévision. Surement à cause de ses origines juives.
Une fois arrivée à bon port, je me dirigeais vers la Poste, un billet de dollar à la main je demande à un postier si
"Un certain Monsieur Poulpe habite dans le coin" pretextant être la secretaire d'un bureau d'avocat, voulant prévenir le dit-poulpe du décès de son ex-femme. Oui, le mensonge était gros, mais le nez du facteur également. Après un coup d'oeil à mon décolleté il me répondit par l'affirmative "Pour le Poulpe, faut aller au bar du Balto".
Je sentis que je touchais au but. J'eus du mal à cacher mon sourire. Je me dirigeais, à grandes enjambées vers le bar mentionné. Avant de franchir la porte, je réajuste une dernière fois mon tailleur, je me regarde dans une glace. Oui. C'est parti.
J'entre dans le bar. Eclairage feutré. Fumée de cigare. Gueules de travers. Ma tête commence à tourner devant ce sentiment d'inconnu. Je ne suis pas chez moi ici. Une énorme horloge suisse en bois. Là bas.. au fond.. ce costume... cette coupe de cheveux.. oui.. c'est lui...

Puis-je m'asseoir ? dis-je, en essayant d'être la plus séduisante possible. Il ne leva la tête que pour commander un autre rhum ambré. Il n'avait pas changé, le même visage, les mêmes traits tirés, ce côté negligé mais pourtant entretenu. Et pourtant, il avait perdu quelque chose. Sa façon de se tenir, sa façon d'épouser sa chaise, de se tenir sur sa table. Ca n'était plus le même homme. Perdue dans mes pensées, je vis sa bouche bouger, puis j'entendis.. "Toujours là toi ? assieds-toi alors".
Un moment de silence puis je décidais de me lancer. Je lui racontais tout. Le fait divers dans le journal, comment je l'avais retrouvé, et surtout l'histoire des hommes poules, et toute la mythologie qu'avait construis l'Homme depuis des siècles qui pouvait s'effondrer en un instant.
Il bu d'un trait son verre puis réajusta sa cravate usée.
Il bredouilla qu'il avait inventé toute l'histoire, que tout ça n'était qu'une blague et qu'il était désolé que je me sois déplacée depuis aussi loin pour m'entendre dire ça.
J'eus l'impression de tomber dans un puit sans fond. Je sentis le sol ceder sous ma chaise pendant de longues secondes.
Il esquissa un sourire puis me demanda comment humainement, il était possible qu'à notre époque un groupe d'hommes-poules puissent se cacher et exister loin des yeux de l'humanité ?

Effectivement vu sous cet angle là... Je lui demandais alors d'où lui étaient venues toutes idées qu'il avait rédigé, pourquoi les hommes-poules devaient forcément apprendre à oublier leur espèce pour survivre, pourquoi Morpheus dans the Matrix était un hommage à la Mère-Homme-Poule qui révelait la vraie nature des hommes-poules, et pourquoi Aragorn du seigneur des anneaux représentait l'homme-poule qui devait s'isoler dans les bois pour vivre loin de la loi castratrice des hommes ? "Non-sens" me répondit-il. L'oeil aussi désabusé que possible. Comment avais-je pu être aussi idiote ? Fonder une investigation sur l'article issu de la "semaine des contes forcés" de Monsieur Poulpe, et d'un fait divers rédigé par Michel Bogdanoff contenant une illustration ?



Affichant une mine desespérée, j'allais partir quand il prit ma main. Au travers de ses lunettes noires je pouvais sentir son regard me transpercer l'âme. Une longue minute s'écoula quand il commenca à parler...
"Ecoute moi bien.." chuchota-t-il.. " Si jamais une pareille légende existait, ne crois-tu pas que les hommes-poules, si puissants soient-ils, ne tenteraient pas ..." son visage blémit. Son attitude changea. Il jetta un rapide coup d'oeil à l'horloge suisse qui ornait le mur à côté de nous. Elle affichait Minuit. Le premier coup se fit entendre... "Tu voulais connaître notre incroyable destin pas vrai ?" pris de panique, il ria nerveusement. Deuxième coup d'horloge...

blbllbblrrrffff....


La suite, tu la connais Cher Journal...


Fin.

Et on oublie pas de mettre en commentaire d'éventuels sujets pour les 2 derniers jours de la semaine de contes forcés :

Partager cet article

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article

commentaires

Lealoo 08/06/2009 01:57

Monsieur poule quand meme! on ne dit pas"il ria nerveusement" on dit il RIT nerveusement!"^!! :) Sinon bravo pour tes talents d'écrivains :)!

Do 07/06/2009 12:37

J'adore ton style d'écriture ! En fait tu te demmerde carrément bien !
Franchement, l'histoire est bien sympa, bravo.
Aplusse mec =D

Gentil Monsieur 06/06/2009 20:10

Un singe qui fume du gingembre confit et qui est vendeur de sandalettes sur les aires d'autoroute. contrainte : l'histoire doit se situer à une époque où fumer du gingembre est tout à fait normal

blablabla 06/06/2009 00:37

ça c'est ce que tu fais au taff'.. trop flex ..
j'adore m'allonger dans les déchets radioactif et regarder mon chéri muter

budd 06/06/2009 00:17

l'histoire d'un homme zombie devenu alcoolique parce qu'il avait manger sa femme et c'est enfant :
contrainte01:les enfant et la femme du zombie doive être de saveur différente et notre héros zombie devra les décrire selon leur saveur
contrainte02:le zombie ne doit boire que du pastis et porter un bob
contrainte:03:le zombie devra parler un langage très soutenu genre 18eme siècle avec de temps en temps des mots en espagnol sorti du film scarface

Le Blog En Mode Corporate

  • : Le blog de Monsieur Poulpe
  • : Si internet a été créé, c'était pour y placer ce blog sur un coussin en velours.
  • Contact

<3

facebook.pngtwitterinsta

Recherche

Le geek c'est chic :


tshirtmmg-copie-2.jpg

 

tshirtkarateboy1.jpg