Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 11:02

Jamais je ne pensais un jour me decrocher à ce point la mâchoire devant un épisode de serie tv. En même temps c'est pour ça que j'en regarde, c'est généralement dans ce format que les scénaistes se lâchent le plus niveau créativité, mais là....

Alors, je vais faire une rapide pause dans mon euphorie priapique pour le tas de gens perdus qui ne connaissent pas Tina Fey. Après de nombreuses années en tant que scénariste pour le show Saturday night live (émission repompée largement par les nuls dans les 90's), elle créa il y a 3 ans sa propre série tv : "30 rock". Elle y joue quasiment son propre rôle, une directrice d'ecriture pour un show humoristique, seulement voilà, elle se retrouve surtout à gérer les égos de ses stars de l'émission et tente de maitriser son boss, un business man blindé de charisme mais totalement à l'ouest lui aussi. Résumé comme ça, ça fait maigre, mais j'avoue ne pas pouvoir mettre les mots sur la puissance de l'ecriture, le fourmillement de personnages hallucinants qui composent le show, et tout simplement l'excellence des comédiens (surtout pour le plus grand des come back d'Alec Baldwin). Bref 30 Rock est à voir de toute urgence pour tous les cons qui ignorent le vrai sens de la vie.

30 Rock démarrait donc sa 4ème saison cette semaine aux états unis, je me lançais alors sur cet épisode toutes babines retrousées, tel le loup qui va pour planter ses crocs dans le chétif petit chaperon rouge. Mais voilà...

... Dès le début de l'épisode, la 1ère scène est une claque monumentale. Une idée de vanne comme jamais je n'avais vu (en fait si, dans le 1er episode de la saison2 de nerdz, mais je taierai ces excès de suffisance). L'épisode se continue de façon plus classique, même si l'intelligence des scénaristes est rare, il y a tout pour faire un très bon 1er épisode de nouvelle saison, rumeurs d'arrivée d'un nouveau personnage, bousculement des codes de la série, possibilité de gros changements, etc.. Bon c'est de la technicité d'ecriture de scénariste, ça fait tout de suite moins rêver, mais c'est quand même assez fort de voir ça après 3 saisons, les auteurs sont toujours au taquet.

Mais arrive enfin LA dernière scène de l'épisode.... Et là forcement, ceux qui ne veulent pas se manger du spoil ne devraient pas lire la suite... à la fin de l'épisode donc, Alec Baldwin s'adresse à nouveau à la caméra, comme pour la 1ere scène de l'épisode, et balance une vanne surréaliste directement au spectateur, avec Tina Fey sur la pointe des pieds qui affiche un sourire envoyé également au spectateur. Forcement l'impact est moins fort pour le spectateur français, mais si on le resitue dans le contexte américain c'est proprement hallucinant...
Alec Baldwin et Tina Fey dissertent sur un programme fantôme bassement culturel et vulgaire qu'ils viennent de créer, et expliquent que le facile et le vulgaire plaisent au public et qu'il ne faut pas chercher à comprendre, et là Alec Baldwin se retourne vers la caméra et lance au spectateur.... "Et tout de suite Jay Leno !" ..

Bam, rien qu'avec cette phrase.... 30 Rock a dépassé le simple statut de série tv. Les personnages de la serie s'adressent au spectateur, ils ont un pouvoir politique, social, qui est desormais au dessus du show. Tina Fey l'avait déjà fait brievement durant la greve des scènaristes américains et s'était offert un message subliminal dans son show, Adam Sandler avait fait un guest dans un épisode et en avait profité pour faire de la pub pour son dernier film entre deux repliques. L'exercice est très casse-gueule, mais c'est desormais acquis, 30 Rock explose les codes de la fiction.

Il va falloir s'attendre à ce que l'idée soit reprise ailleurs, oh oui.


Partager cet article

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article

commentaires

kawaii_saseko 01/11/2009 11:12


j'ai connu tina fey en regardant un film "pour ados" qui se trouve être une franche réussite : "Mean girls" (ou "Lolita malgré moi" en français, traduc de merde comme d'hab pour ce genre de films)
film dont elle a écrit le scénario d'après un bouquin. Elle y joue également un rôle secondaire.
Ne vous arrêtez pas au fait qu'il y ait Lindsay Lohan dans le premier rôle, c'est une très bonne comédie.

(et personne ne lira ce com vu la date de l'article ^^)


Torog 26/10/2009 15:00


Ben j'ai pas vu l'épisode mais c'est pas si surprenant que ça, étant donné que de nombre de séries US sont construites de cette façon à foutre de gros coups de pieds au cul au spectateur.
Martin Winckler a énormément écrit de trucs là-dessus, tu as une conférence (excellentissime) de lui a visionner ici (si tu kiffe les séries US ^^) :
http://www.canal-u.education.fr/producteurs/universite_de_tous_les_savoirs/dossier_programmes/les_conferences_de_l_annee_2004/image_fixe_image_mouvante/les_series_tv_et_le_soap_opera

Et aussi il a fait pas mal de webradios là-dessus, où genre tu comprends que dans Law&Order c'est ce que tu balance là qui arrive tout le temps n_n :
http://www.creum.umontreal.ca/spip.php?rubrique193


jah 26/10/2009 14:19


aprés les emmy ( et le tonnes de récompenses qu'as obtenu 30 rock ) j'ai voulu me faire une idée de cette série et serieux j'ai trouver ça nul !!!!!
j'aime bien les serie comique ricaines mais a coté de chef d'oeuvre comme himym ou encore earl le niveau est tres bas !!!

en plus je supporte pas alec baldwin


LtBlight 26/10/2009 10:18


"Il va falloir s'attendre à ce que l'idée soit reprise ailleurs, oh oui."

A mon avis, on y'aura droit dans un épisode de la saison 4 de Nerdz...


supradelta 26/10/2009 09:24


c'est marrant en lisant l'article j'ai presque cru que c'était bien .........

jusqu'a ce que je me souvienne que j'avais deja vu ste show et que c'était a chier ^^


Le Blog En Mode Corporate

  • : Le blog de Monsieur Poulpe
  • : Si internet a été créé, c'était pour y placer ce blog sur un coussin en velours.
  • Contact

<3

facebook.pngtwitterinsta

Recherche

Le geek c'est chic :


tshirtmmg-copie-2.jpg

 

tshirtkarateboy1.jpg