Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 11:43

http://www.bitchlemagazine.com/wp-content/uploads/2012/05/Rois_de_la_suede_12.jpg

Il y a des semaines comme ça…

On a beau prévoir les choses, les anticiper sur plusieurs mois, calculer comment telle ou telle action peut s’imbriquer avec une autre sans que ça bouscule le tout, et puis.. non. Il y a des semaines comme ça où tout devient un bordel incontrôlable, et où tu assistes, impuissant, à des changements majeurs dans ta vie, et où tu n’as pas ton mot à dire.

Bref, après l’annonce d’il y a deux jours, quand j’expliquais à demi-mots notre « départ » d ‘Ankama de Davy et moi (exit le Golden Show, Karaté Boy, etc), sans rentrer dans les détails, histoire de me tourner uniquement vers le positif, me voici à nouveau sur ce blog pour annoncer à nouveau un « départ ».

Si je l’écris sur ce blog, c’est pour que les mots restent. Si jamais des spectateurs n’ont pas eu l’info, et c’est certain qu’il y en aura, qu’ils puissent taper sur Google, et comprendre mon absence du groupe, en lisant cette annonce un peu trop officielle.

Alors, oui, j’annonce très officiellement mon départ du groupe Les Rois de la Suède, après 3 ans de bons et loyaux services.

Je remercie vraiment tout mon public qui m’a suivi dans cette aventure musicale/scénographique, et je remercie tous les autres qui ont découverts le groupe par hasard et qui ont accrochés au truc.

Je remercie toutes les personnes qui ont participés de près ou de loin au projet, le label, les éditions, les distributeurs, les street-team, les attachés de presse, les journalistes et autres photographes.

Je souhaite sincèrement aux Rois qu’ils cartonnent suffisamment pour pouvoir s’acheter la Suède et en faire leur loge avant les concerts.

Et un bisou sur le front à Parniäk.

 

Maintenant que je suis sans-emploi de chez sans-emploi, que je n’ai plus aucun projet artistique à moi, je pense me convertir au bouddhisme. Parce qu’il y a des semaines comme ça…

 

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 18:02

François, Davy et Monsieur Poulpe ont le regret de vous annoncer que la direction d'Ankama a décidé d'annuler l'émission le Golden Show.

De ce fait, il n'y aura pas de Golden Show #8 tourné sur la grande scène lors de Japan Expo/Comic Con 2012, ainsi qu'en diffusion sur Nolife et sur Internet.
Nous remercions toutes les personnes qui ont travaillé avec nous durant ces deux dernières années, ainsi que le public qui nous a suivi dans cette aventure.

Pendant Japan Expo/Comic Con, concernant le planning lié aux activités "Visiteur du Futur" tout est maintenu, en ce qui concerne la BD et le DVD Karaté Boy, vous pourrez retrouver Davy & Poulpe :


Jeudi 5 Juillet ( seulement Davy)

12H - 14H30 - Manga Café - dédicace 50 Frcs pour tout

16H30 - 17H30 - Planet Legend - Tirage au sort / concours

17H30- 18H30 - Scène Comic' Con - conférence Star Trek

 

Vendredi 6 Juillet ( Davy & Poulpe )

 

14H- 17H30 - Manga Café - dédicace Karaté Boy

11H - 12H - dédicace officielle Comic Con


Samedi 7 Juillet (Davy & Poulpe)
13H-14H30 - Nolife - Dédicace Karaté Boy
15H-18H30 - Manga Café - dédicace Karaté Boy

Dimanche 8 Juillet (Davy & Poulpe)
13H30-15H - Manga Café - dédicace Karaté Boy
15H30 - 17H - Scène Comic' Con - Le Simon Astier Quiz
17H30 - 18H30 - Planet Legend - Tirage au sort / concours

 


Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 22:16

Même pas une photo pour débuter.

Rien.

J'arrive les mains dans les poches. J'arrive sur mon blog en passant par la porte de derrière. N'y voyons aucune allusion à la sodomie. Je respecte encore trop mon blog pour lui faire ce genre de choses. Non j'arrive dans ce blog par l'entrée des artistes. Fatigué de faire dans la grandiloquence comme à la grande époque, plus envie de faire de superbes photos d'intro, lassé de trouver une musique qui accompagnerait l'internaute pendant sa lecture.

Rien.

Je commence à rédiger un billet, et j'ai l'impression que j'ai 50 ans. Les interfaces ont beau changer, ce sont les mêmes vieux meubles qui ont vu passer ma gueule pendant des siècles. Les claviers de mes ordinateurs ont beau se renouveler au grès des Macbooks derniers cris, ce sont les mêmes vieux doigts qui passent dessus.

Mon blog est une vieille ex. En la baisant, je sais où je vais, je sais comment faire, je sais comment la faire jouir, et je sais que ça n'est pas fatiguant. Le plus difficile étant d'attendre que l'orgasme arrive enfin en appuyant sur le bouton "publier l'article", tout en sachant que l'orgasme sera décevant, parce qu'il se ressemblera toujours au final. C'est le problème de choisir la facilité et de baiser en terrain connu.

Je peux blogger assis, debout, couché, qu'importe la position, je sais que mon blog me suivra toujours.

Pourtant mon blog me fait toujours autant envie. Parce que je peux arriver ici, sans crier gare, puis repartir sans dire aurevoir. Il m'a tellement fait souffrir quand j'étais plus jeune. Clairement, il m'a retourné la tête. Je n'avais pas d'expérience, je vivais avec lui chaque jour, on était dans une relation fusionnelle. Je peux pas m'empecher d'esquisser un sourire quand je me rappelle la grande époque. C'était plus simple, plus frais, donc plus créatif dans la façon de surprendre. Alors qu'aujourd'hui, après les années qu'on a passé ensemble, puis séparés, puis re-ensemble, puis re-séparés... Comment pouvoir esperer avoir un peu de fraîcheur dans notre relation ?

Et pourtant blogger ici m'excite toujours. Ici je sais que je ne suis pas obligé de me protéger. Qu'importe les maladies ailleurs, ici la zone est safe. On se connait tellement tous les deux qu'on a le pouvoir d'effacer toute sorte d'élément vérolé pouvant nous nuire.

Je lui parle, il m'écoute. Il m'écoute, je lui parle. On a un vrai échange sain, exactement comme j'aime.

Mais alors blogger sur quel sujet ?

J'en sais foutrement rien. D'habitude, je me pose sur un clavier, et mes mains prennent le relais. Mais en ces temps perilleux sur la blogosphère mourrante ou renaissante (chacun a son avis là dessus), j'imagine qu'il faut que je trouve un vrai sujet, j'imagine que je suis attendu au tournant.

Je dois être très certainement attendu au tournant, vu le nombre de fois où l'on me demande de me remettre à écrire mes états d'âme. Il faut que je trouve un vrai sujet, pour que l'internaute n'ait pas eu l'impression de venir pour rien.

C'est vrai ça, on doit impérativement rendre des comptes à l'internaute, du moment qu'on lui demande de faire l'effort de cliquer sur un lien. Un blog visiblement, c'est un espace de représentation, ça n'est plus un journal intime, c'est une scène de stand up. C'est un outil de promotion, une vitrine pour exposer toute son anatomie, ou tout du moins les fringues qu'on y met dessus.

Puisque ce blog est une scène. Et que le public est déjà dans la salle. J'imagine que je dois passer par l'entrée des artistes. Serrer quelques mains à des techniciens. Faire la bise au producteur de ce spectacle. Pisser pour évacuer le trac. Passer derrière les larges rideaux en velours, ce moment de vide avant de se faire happer par les lumières de la scène. Et me présenter au public. Me sentir nu face à des centaines de regards pendant quelques secondes. Habituer mes yeux aux lumières. Ma gorge est sèche. Je suis attendu au tournant.

Un silence qui dure une eternité. 

Je clique sur "Publier un article". Je jouis.

Deux minutes après je regretterai. Je viendrai de baiser avec mon ex. Je me sentirai minable. Parce je repartirai tout penaud vers ce qui me qui me fait vibrer aujourd'hui. Et je pourrai pas m'empecher de me dire.. "Et merde.. Et si je tentais d'apprendre des erreurs du passé, et que j'essayais de vivre cette relation de façon intelligente ?".

Mon blog est une relation difficile. Il fait partie de moi, je fais partie de lui. J'ai beau aller voir ailleurs avec J'irai Loler, le Golden Show, Les Rois de la Suède, Karaté Boy, je n'arrive pas à l'oublier.

Je pourrai mettre une photo en guise d'introduction de cet article. Jouer dans la grandiloquence. Je ne peux pas. Je le respecte trop, je tiens trop à lui pour arriver par la grande porte et poser mes couilles sur la scène.

Non, je suis obligé d'arriver, en douceur, par l'entrée des artistes.

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 19:45

Nerdz @ Japan Expo ! Toute la programmation pour ces 4 jours ! Diffusion de la fin de NerdZ en avant 1ère sur la grande scène / le Dvd Saison 4 en avant 1ère / du karaoké / Un goûter d'anniversaire / Des bastons de jeuxvideo / et v'là d'la dédicace ! BRLAH !

annifrr4.jpg

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 18:38

A'Ciao Bye Bye ! Comme dirait ce bon vieux Frank Sinatra, toujours plein de classe.

Parce que je suis un peu comme ça moi, je suis plein de classe. Je peux pas m'en empecher. Alors, toujours, plein de classe, je prends le temps de poser les choses, et je me dis que ouais, une année vient de passer.

Et fatalement, l'année 2010 s'en est allée rejoindre le tas de calendriers obsolètes qui se fait manger par des souris. Pire, 2010 est en train de se faire dévorer par les Langoliers. Mais avant que la mémoire du temps finisse entre les griffes des sucs gastriques des fameux Langoliers, je pense qu'il est largement l'heure de faire un point sur l'année qui vient de s'écouler.

Retrospectivement, je me rends compte que chaque année est remplie de gros changements dans ma vie. En même temps, vu le job que j'ai choisi, et le train de vie atypique que je me force à avoir, c'est un peu normal de vivre au jour le jour et de dealer avec l'inconnu. Mais 2010 aura été quand même une sacrée locomotive portant son flot de wagons de bordel.

sinatrachanteur.jpg

Sinatra, la chanson.

Le gros événement d'une vie, c'est de se retrouver à faire chanteur. Y en a beaucoup qui rêvent de faire ce métier, moi pas. Mais j'ai quand même du le faire pendant un an de façon assez récurrente. Je n'ai pas calculé, mais j'ai du faire une vingtaine de  concerts en 2010. Et 2011, c'est parti pour être le triple. Alors j'ai découvert la vie de chanteur, les répétitions, l'enregistrement en studio, les réunions, la cohésion d'un groupe, les tournées, la vie en tour bus, les chambres d'hôtel, la découverte de salles de concert, le public qui est différent à chaque fois, devoir refaire ton spectacle toujours à l'identique, te rendre compte que dès que tu tentes un truc sur scène soit ça peut tout foirer, soit ça peut magnifier la chose, bref, j'ai découvert la vie de chanteur. Y en a beaucoup qui rêvent de faire ce métier, moi pas. D'un côté c'est super interessant de découvrir un nouveau monde artistique avec ses codes, etc, de l'autre côté, c'est super chiant de flinguer une journée entière pour chanter juste une heure et demie sur scène. Je comprends tout à fait Francis Lalanne qui fait des concerts de 3 heures.

A voir si en 2011, je vis mieux la chose.

sinatratele.jpg

Sinatra, la télé

L'autre chose qui m'a détruit ma vie sociale, c'est J'irai Loler sur vos tombes. Et oui, ça ne fait même pas un an que ça existe et pourtant, ça aura marqué beaucoup de gens. Tenir une émission hebdomadaire, c'est un challenge difficile. Mais alors tenir une émission hebdo d'actualité avec un invité... ça veut dire faire un vrai job de journaliste pour obtenir des jeuxvideo en avance, assister à des projections presse de cinéma, faire des reportages, et puis user de tes contacts pour avoir du people. Du coup, très officiellement, je peux avoir ma carte de presse. Cool. L'autre truc cool, c'est que j'ai un repertoire téléphonique bien kiffant. Parce que la grosse chance que nous a offerte à davy et moi cette émission, c'est qu'on est devenu copaingue avec quasi tous nos invités.

Oui je suis très fier de J'irai Loler, c'est dur de garder le rythme, c'est très frustrant de ne pas pouvoir faire exactement ce qu'on veut à chaque émission faute de temps et de moyens, mais ça reste un très beau projet. L'idée étant en 2011 de le faire évoluer vers quelque chose de plus pro et moins bordelique.

 

Je ne parle pas de NerdZ Saison 4, bien que le tournage ait début en Juillet et m'a pris énormément de temps, il nous reste encore UNE scène à tourner pour cloturer cette série qui m'aura pris 4 ans de ma vie. Du coup, etrangement, je n'ai pas vraiment l'impression que c'est encore terminé.

sinatrasalome.jpg

Sinatra, l'homme à femme

Et s'il y a bien une femme à retenir en 2010, c'est bien Salomé. Qui, sans crier gare, a explosé sous mes yeux. Rédactrice vedette sur gameblog, puis s'est fait prendre dans les bras par Hideo Kojima, puis animatrice télé sur Direcstar, puis animatrice live au Paris Games Week, et enfin un autre métier mais j'ai pas le droit de le dire. Alors oui, elle m'en a foutu plein la gueule cette année, j'ai vécu ça de l'intérieur, et de l'extérieur, en 2010 on m'a pas mal présenté comme "poulpe, le mec de salomé". Du coup, oui, je suis fier, oui j'ai été surpris, étonné, par ce petit brin de femme qui a des couilles. Oui en 2010 j'ai été amoureux comme jamais. Terrassé par la bravoure du petit guerrier apache qui vit sous le même toit que moi. 

sinatrareseau.jpg

Sinatra, l'homme de réseau

Ahh l'humour... ce milieu de l'entertainment où tout le monde est copain, et qu'en fait le soir tu te retrouves seul. Et bien en 2010 plus que jamais, j'ai rencontré des vrais gens. Des gens cools qui ont le même sens des valeurs que moi au niveau créatif. Alors, oui, oh-mon-dieu que ça fait du bien d'être entouré de gens sainement fous, et follement sains dans le milieu de la télé et de la musique.

Comme d'habitude, et c'est un vrai problème que j'ai, je ne peux pas m'empêcher de bosser avec les gens que j'aime. Mais j'ai une bonne excuse. Je veux créer des choses avec les gens que j'aime pour rendre physique une relation qui ne l'est pas. ça n'est pas de la psy de comptoir, c'est juste pour que mes potes qui me lisent se sentent choyés dans leur coeur.

sinatrarayban-copie-2.jpg

So long Sinatra.

Au final, 2010 m'aura apporté beaucoup de travaux différents (je ne les ai pas tous cités, mais j'ai entre autre écris pour l'émission gameblog sur directstar, sur un dessin animé en compagnie de jérémie périn, sur wakfu pour ankama, etc), beaucoup de nouvelles personnes dans mon coeur.

J'avais besoin, après l'expérience Nolife / Mange mon geek, de m'entourer sur des projets. J'avais besoin de faire des choses avec des gens, ça explique la création des Rois de la Suède, de J'irai Loler sur vos tombes, etc.. J'avais ce besoin de ne plus faire des trucs dans mon coin (entre mange mon geek et mon blog, j'avais l'impression de tourner en rond).

Désormais, j'ai l'impression d'avoir été rassasié de ce côté là. Si bien que je songe à présent sérieusement à me remettre à un projet solo. Mais ça, j'en parlerai dans mon prochain article, mes bonnes résolutions 2011.

Une bonne année 2011 à tous, et merci de m'avoir suivi sur mes projets en 2010. Comme le lecteur assidu de mon blog me connaît, il se doute que je vais l'amener dans des terres cheuloues cette année. Qu'il prévoie un kit de survie, de quoi se faire à manger... et des boules quiès.

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 08:25

lareunion1.jpg

Parce que certaines choses doivent rester où elles sont, et parce que d'autres doivent être montrées pour pouvoir ne plus y penser. Voici le contenu de mon Iphone Réunionnais.

Avant d'aller plus loin, je tiens à bien répéter que ça n'était pas des vacances mais bel et bien pour le travail que je suis allé à l'île de la Réunion en plein de mois de décembre pendant que vous vous peliez tous le cul comme des pétasses.

 

La Réunion est une île fantastique, je vous propose d'entrer avec moi dans le département français le plus subventionné, mais pas le mieux pensé niveau DDE.

lareunion2.jpg

Partir à la Réunion, ça se fait pas comme ça. ça a beau être la France, faut quand même 11 heures d'avion pour y aller. 11 putain d'heures. Alors moi qui pête un plomb au bout d'une heure de voyage, je te laisse imaginer ce que ça donne sur mon petit fauteuil sans pouvoir bouger. Heureusement qu'Air France a mis au point une super télé bourrée de Divx et de jeux moches. Mais bon le mieux pour patienter 11 heures, c'est quand même de demander à tous ses voisins les petites bouteilles de punch et de boire comme un connard et de draguer les hotesses de l'air sans faire exprès.

 

lareunion3.jpg

La bouffe. Très important à la Réunion. En gros c'est simple, le matin on mange comme des porcs à 9 H, ensuite le midi on mange comme des porcs, après pour le gouter on mange des samoussas et des brochettes au bord de la route,  et puis le soir, bah faut se préparer parce qu'on mange comme des porcs.

Si y a bien quelque chose de magique à la Réunion, c'est la bouffe. Je conseille evidemment le Rougail Saucisse, mais je reviendrais bientôt sur les spécialités culinaires réunionnaise qui reposent essentiellement sur le vol de spécialités culinaires d'autres pays.

 

lareunion4.jpg

La faune et la flore sont deux entités réunionnaises avec qui il faut que tu sois absolument pote. Parce qu'entre les tempetes qui te tombent dessus en pleine jungle quand tu as pas de K-way, ou les poissons multicolores très jolis qui t'attaquent les jambes et te mordent quand tu joues avec eux sous l'eau..... et bah faut faire gaffe.

Normalement quand tu as choppé le coup de main c'est bon, chbam de l'anti moustique le matin et le soir et t'es le roi de la Réunion.

A part avec ce connard de prince des mers qui m'a bien becté la guibole parce que j'ai marché sur ses oeufs.

 

lareunion5.jpg

La plage. Alors pour la plage c'est pas bien compliqué, à la Réunion qui est une île hein, et bah y a que deux plages de 50 metres, c'est tout. Le reste c'est soit des rochers avec des requins, soit des plages de galets avec des oursins dans l'eau. Donc en gros il reste plus que de deux spots de sables fins/mer hallucinante : St Gilles et St Pierre.

Et je dois dire, en tant qu'humble tombeur entouré de jolies filles, que j'ai vu des meufs incroyables sur les plages. J'avoue même avoir vu une bonne douzaine de femmes parfaites en train de bronzer sur la plage. Oui j'avoue.

Bon la plage, et puis surtout le rhum. Comme le prouve la seconde photo, le rhum est ravageur. Le rhum arrangé aux letchis. ou Leetchees. ou Lytchis. enfin bref aux lytchies quoi. Oui à la réunion il existe visiblement 30 façons d'ecrire le mot leetchie.

 

lareunion6.jpg

Les commerces à la Réunion sont assez prisés, tout simplement parce qu'il y en a quasiment pas. C'est à se demander comment ils s'habillent. surement des trucs échoués sur la plage.

Par exemple on pourrait s'habiller chez H&L mais en fait c'est une chaine de magasins de jouets cheap, ou alors on pourrait s'habiller chez "Habille la femme!" c'est en fait c'est un magasin que pour les grosses.

Alors on s'habille pas. et c'est pour ça que quasi toute la population masculine de l'île passe son temps torse poil.

 

lareunion7.jpg

Le folklore Réunionnais nous permet des fois d'apercevoir des curiosités locales, comme ce Papa Noël à cheval, ou François le cul à l'air. Un cul à l'air que j'ai pu voir pas mal pendant cette semaine. Une semaine de plus et il aurait put être considéré comme une divinité je pense.

 

lareunion8.jpg

Mais voilà. Au bout d'une semaine nos êtres chers nous manquent... et il faut savoir quitter cette île magnifique où les paysages sont incroyables et où il n'y a pas de panneau de signalisation et où les noms des rues ne sont pas affichés, et où les chiens errants envahissent les villes à partir de 20H. 20H, heure à laquelle les restaurants ferment et les lampadaires s'éteignent dans les rues.

 

lareunion9.jpg

Depuis que je suis rentré la vie est bien fade. J'ai beau prendre des bains avec mon chat, manger des céréales Hello Kitty, et faire pleins d'autres choses pour tromper mon ennui... mon ennui lui ne me trompe pas.

 

Tu me manques Rougail Saucisse. Je ne suis plus le même sans toi.

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 11:38

Allez je parle bientôt plus de la Réunion, encore une vidéo, un dessin ou deux, et un pamphlet anti-réunion comme je sais si bien faire quand je crache mon venin de façon gratuite, et puis le dossier est clos.

 

reunionjournal4.jpg

 

(on pourra noter la présence d'un cheveu féminim bouclé et brun dans mon journal intime )

 

reunionjournal5.jpg

Extrait de mon journal que j'ai tenu au jour le jour à la Réunion, dans lequel j'ai dessiné de jolies choses avec des feutres qui sentaient bon les fruits.

 

 

EDIT: je viens de me rendre compte qu'il y a une superbe faute dans la seconde page, c'est "soi" et non pas "soit" bien entendu.


Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 16:54

journalreunion3.jpg

 

Extrait de mon journal que j'ai tenu au jour le jour à la Réunion, dans lequel j'ai dessiné de jolies choses avec des feutres qui sentaient bon les fruits.

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 17:15

journalreunion2.jpg

Extrait de mon journal que j'ai tenu au jour le jour à la Réunion, dans lequel j'ai dessiné de jolies choses avec des feutres qui sentaient bon les fruits.

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 10:59

reunionjournal1.jpg

Extrait de mon journal que j'ai tenu au jour le jour à la Réunion, dans lequel j'ai dessiné de jolies choses avec des feutres qui sentaient bon les fruits.

Repost 0
Published by Monsieur Poulpe - dans Livin' la vida loca
commenter cet article

Le Blog En Mode Corporate

  • : Le blog de Monsieur Poulpe
  • : Si internet a été créé, c'était pour y placer ce blog sur un coussin en velours.
  • Contact

<3

facebook.pngtwitterinsta

Recherche

Le geek c'est chic :


tshirtmmg-copie-2.jpg

 

tshirtkarateboy1.jpg